Rougeur de la peau : quelles sont les causes ?

Rougeur de la peau : quelles sont les causes ?

Les rougeurs (ou rosacée) sont des problématiques esthétiques commune de la peau, inflammatoire et chronique qui touche principalement les adultes après l’âge de vingt ans ayant une peau, des yeux et des cheveux clairs. En Europe, sa prévalence est de 2 à 10% en fonction du pays.

Elle se caractérise principalement par des rougeurs et une chaleur au niveau de l’érythème centro-facial soudaines, appelées cliniquement flushs. Des rougeurs persistantes, des papules et des pustules peuvent également caractériser cette affection. Ces symptômes peuvent être déclenchés par les changements de température, le soleil, l’alcool, le stress, les émotions, la nourriture épicée et le sport.

Dans la rosacée, les glandes sébacées de la peau produisent du sébum en quantité excessive. Cette substance favorisant l’inflammation altère la fonction barrière de l’épiderme et génère une escalade inflammatoire. Le sébum bouche les pores et conduit à une fausse sensation de sécheresse.

Glisodin

Alors comment adapter sa routine et soigner sa peau lorsqu’on est atteint de rosacée ?

Trop souvent, l’on pense qu’il est nécessaire d’utiliser des soins topiques hydratants. Bien à tort ! Car ceux-ci peuvent obstruer eux aussi les pores de la peau. Il est donc important d’adapter son rituel de soins lorsque la peau est sensible. Un nettoyage doux (avec un lait ou une huile nettoyante), en plus d’une hydratation légère, est préconisé ainsi qu’une bonne hygiène de vie et l’application quotidienne d’une protection solaire avec un indice minimum de 30.

Le saviez-vous ? Il est possible d’appliquer un maquillage médical appelé « camouflage ». Ce dernier consiste à cacher les rougeurs par du maquillage de couleur opposée, à savoir le vert. Toutefois, l’application de fonds de teint et de crèmes trop occlusifs et gras est à éviter.

Glisodin

Un traitement possible en cabinet… et la voie orale

La rosacée est une affection cutanée courante fréquemment constatée par les dermatologues mais son diagnostic n’est pas toujours évident. Une fois que celui-ci est posé, le traitement de la rosacée en cabinet va faire intervenir plusieurs options thérapeutiques, associant le traitement par laser vasculaire, le laser à colorant pulsé, des crèmes dermatologiques, la cosmétique et les nutricosmétiques.

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Lumière bleue : quels effets sur ma peau ?

Lumière bleue : quels effets sur ma peau ?

29 11 2018
Les effets négatifs du soleil sur le vieillissement cutané sont bien connus. Les dommages générés par la lumière bleue sur la peau sont ignorés par la majorité des personnes. Avec l’explosion des smartphones, tablettes, écrans…, nous y sommes exposés une grande partie de la journée.
Lire la suite
Que faire contre les taches brunes sur la peau ?

Que faire contre les taches brunes sur la peau ?

19 11 2018
Bien que l’origine exacte du mélasma reste inconnue, plusieurs facteurs de risques sont identifiés : phototype élevé (couleur de peau : foncée), prédisposition génétique, exposition solaire, grossesse et traitements hormonaux. L'approche de prise en charge du mélasma repose sur une...
Lire la suite
L’inflammaging ou inflammation chronique de la peau

L’inflammaging ou inflammation chronique de la peau

06 11 2018
Rayons UV, pollution, mauvaise alimentation, tabac, sont des facteurs qui entrainent un vieillissement accéléré. Le processus de l’âge induit des altérations dans la structure et dans la fonction de notre organisme. Comment lutter contre ?
Lire la suite