Les idées reçues sur les peaux noires et métissées face au soleil

Les idées reçues sur les peaux noires et métissées face au soleil

L’idée que la peau noire est « naturellement photoprotégée » est largement répandue et partiellement vraie. Il faut cependant nuancer cette donnée en considérant un certain nombre d’éléments.

Contrairement aux idées reçues, les peaux noires et métissées doivent elles aussi se protéger du soleil. Déshydratation, desquamation, sécheresse et même coups de soleil peuvent subvenir en période estivale.
A long terme, les effets néfastes du soleil sont de développer des cancers cutanés : carcinomes (95% des cas) et mélanomes (5% des cas mais les plus graves). S'ils affectent en grande majorité des personnes ayant la peau claire, les risques ne sont pas totalement exclus pour celles qui ont une peau foncée. Selon des données de l'American Cancer Society, publiée par la Skin Cancer Fundation, chaque année, aux Etats-Unis, 1 personne sur 100 000 dans la population noire développerait un mélanome, 4 personnes sur 100 000 dans la population hispanique et 25 personnes sur 100 000 dans la population blanche. A l'issue d'une période de cinq ans, les taux de survie seraient de 93% chez les patients "caucasiens" et de seulement 70% chez les afro-américains, pour cause de détection plus tardive


Glisodin

Pas une peau noire mais des peaux noires !


On recense environ 35 teintes de peau noirs différentes aux natures épidermiques brunes et foncées, qui nécessitent, à l'instar des peaux caucasiennes, une attention particulière et des usages de protection adaptés.
Les phototypes mats (4 et 5), bronzent facilement, ces derniers peuvent être amenés à développer des érythèmes voire, à plus long terme, un mélanome s'ils s'exposent de manière intense, longue et régulière sans protection. Et si ce danger est faible voire nul pour l'échelon le plus foncé (phototype 6), il n'est cependant pas exclu!
Lors des premières expositions, il est préférable pour les phototypes 6 d'utiliser au minimum un indice de protection SPF 15. Pour les plus claires, les indices allant de 30 à 50 selon le degré de sensibilité sont recommandés.

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Lumière bleue : quels effets sur ma peau ?

Lumière bleue : quels effets sur ma peau ?

29 11 2018
Les effets négatifs du soleil sur le vieillissement cutané sont bien connus. Les dommages générés par la lumière bleue sur la peau sont ignorés par la majorité des personnes. Avec l’explosion des smartphones, tablettes, écrans…, nous y sommes exposés une grande partie de la journée.
Lire la suite
Que faire contre les taches brunes sur la peau ?

Que faire contre les taches brunes sur la peau ?

19 11 2018
Bien que l’origine exacte du mélasma reste inconnue, plusieurs facteurs de risques sont identifiés : phototype élevé (couleur de peau : foncée), prédisposition génétique, exposition solaire, grossesse et traitements hormonaux. L'approche de prise en charge du mélasma repose sur une...
Lire la suite
L’inflammaging ou inflammation chronique de la peau

L’inflammaging ou inflammation chronique de la peau

06 11 2018
Rayons UV, pollution, mauvaise alimentation, tabac, sont des facteurs qui entrainent un vieillissement accéléré. Le processus de l’âge induit des altérations dans la structure et dans la fonction de notre organisme. Comment lutter contre ?
Lire la suite